• Diablerie de foule-163
  • Diablerie de foule-161
  • Diablerie de foule-163

Diablerie de foule

Rated 0.00 out of 5 based on 0 customer reviews
0 customer reviews

12,00

Cet opuscule se propose de mettre en évidence le lien étroit qui existe entre les méthodes de gouvernance visant à contrôler, manipuler, asservir, affaiblir ou détruire une population donnée, et les ancestraux procédés occultes, c’est-à-dire les vieilles recettes magiques pour opérer sortilèges, envoûtements et autres maléfices… En clair, cette étude synthétique, s’appuyant sur des sources philosophiques et des illustrations factuelles issues de toutes les époques, montre bien que si les modes opératoires subversifs sont multiples et variés, en revanche leur principe directeur reste toujours le même : celui du chaos constructif qui consiste à créer le plus de désordre possible au sein d’une entité-cible, sans se faire voir et sans subir de choc en retour, pour d’autant mieux la reconfigurer dans un second temps.

Le livre se termine par le texte de la conférence lyonnaise de M. Salim Laïbi concernant la Ponérologie politique ; une mise en pratique de l’exposé de M. Pierre-Yves Lenoble.

En stock

Description

Cet opuscule se propose de mettre en évidence le lien étroit qui existe entre les méthodes de gouvernance visant à contrôler, manipuler, asservir, affaiblir ou détruire une population donnée, et les ancestraux procédés occultes, c’est-à-dire les vieilles recettes magiques pour opérer sortilèges, envoûtements et autres maléfices… En clair, cette étude synthétique, s’appuyant sur des sources philosophiques et des illustrations factuelles issues de toutes les époques, montre bien que si les modes opératoires subversifs sont multiples et variés, en revanche leur principe directeur reste toujours le même : celui du chaos constructif qui consiste à créer le plus de désordre possible au sein d’une entité-cible, sans se faire voir et sans subir de choc en retour, pour d’autant mieux la reconfigurer dans un second temps. Or, aujourd’hui, dans nos sociétés modernes où règne l’entropie généralisée et où la majorité des individus sont des esclaves volontaires, tous les secteurs humains d’activité (politique, économique, militaire, publicitaire, médiatique… etc.) se servent allègrement de ces techniques opératives et de ces formules secrètes autrefois connues exclusivement par les sorcières ou les mages noirs. Dès lors, les stratégies politico-militaires, le marketing et l’ingénierie sociale, élaborés par nos costume/cravates depuis le début des temps modernes, s’apparentent ainsi à une vaste sorcellerie collective, à une tentaculaire diablerie de foule. En dévoilant les tenants et aboutissants de cette science de l’illusion et de l’inversion, ce petit essai et la conférence de M. Salim Laïbi sur le sujet connexe de la ponérologie politique, se fixent pour principal but d’ouvrir les yeux du lecteur, afin que celui-ci exerce son esprit critique et sa vigilance face à toutes ces invisibles influences corrosives, et, afin qu’il soit en mesure de répondre comme le lucide renard de la fable au lion qui faisait semblant d’être malade : « J’irais volontiers te rendre visite dans ta tanière ; mais je vois assez de traces de bêtes qui y entrent ; quant à celles qui en sortent, je n’en vois aucune » (Jean de La Fontaine, Le lion malade et le Renard)…

Le livre se termine par le texte de la conférence lyonnaise de M. Salim Laïbi concernant la Ponérologie politique ; une mise en pratique de l’exposé de M. Pierre-Yves Lenoble.

Informations complémentaires

Poids 125 g
Dimensions 19 x 11 x 0.8 cm
Auteur

ISBN-13

Maison d'édition

Année d'édition

Nombre de pages

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Diablerie de foule”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez peut-être aussi…